Tel: + 972 (0) 3 9036339
  

Painter

Arrivé dans le paysage de l’Art Contemporain depuis quelques années…
READ MORE ...

,

Tout commence dans son enfance. Très proche et admiratif de son grand-père, qui lui-même était peintre, c’est tout d’abord vers la musique que cet esthète se tourne. Pianiste autodidacte de Jazz depuis son adolescence, l’envie de créer mais surtout de partager et de véhiculer du bonheur à son entourage deviennent son leitmotiv. Au décès de son grand-père, telle une évidence, il reprend son prénom : Aaron, qui deviendra dès lors son nom d’artiste. Comme une signature intime, un héritage personnel, qui le guide et le guidera tout au long de sa démarche artistique.
C’est avec une certaine aisance, qu’à l’instar d’une partition de musique, Aaron débute une nouvelle forme d’expression : les collages et la customisation d’objets du quotidien, tels que des casques de moto, des sculptures et des instruments de musique. Ici, la notion d’appropriation fait la part belle aux œuvres qu’il réalise. Très vite, Aaron se diversifie. Sa passion contagieuse, dictée par une créativité débordante, donne naissance à plusieurs univers distincts, racontant une histoire et incitant les plus avertis à se plonger dans le message dissimulé derrière chaque pièce.

Suivront les violons et violoncelles, les pianos et les bouledogues, témoignant de l’inspiration exacerbée d’Aaron. Entre pop-art et street-art, œuvres digitales et expérimentales, la juxtaposition entre l’avant-gardisme de ses œuvres et la valeur d’intemporalité constituent un duo de choc (et de charme) pour former son identité.

Si la culture de masse et le consumérisme composent son ADN, Aaron se nourrit d’influences multiples allant d’Andy Warhol à Roy Lichtenstein en passant par Robert Indiana ou encore Britto.

Ouvert aux rencontres artistiques, Aaron a réalisé de nombreuses collaborations avec des artistes comme ZED, Eric Pottier, David David, Rakel Wajnberg ou encore Richard Orlinski. Encore une fois, la notion d’échange et de partage sont les maitres-mots de ces rencontres artistiques. .

Doté d’une générosité et d’une sensibilité implacables, l’ascension fulgurante d’Aaron ne cesse de s’accroitre et de combler les aficionados d’Art du monde entier. La preuve en mai 2017, lorsque ce dernier rejoint le panthéon de la scène de l’Art Contemporain et s’expose notamment à New-York sous l’égide de la Galerie Bartoux de Central Park. Une reconnaissance dûment méritée pour le frenchy dont les œuvres emblématiques côtoient désormais celles de Mr Brainwash, Jonone, Bruno Catalano ou encore Speedy Graffito.